Le soleil des rebelles

Luca Di Fulvio est décidément un magicien. Un magicien des mots. Un raconteur d’histoires comme on en fait plus beaucoup aujourd’hui, capable de nous scotcher à notre transat avec un pavé de 638 pages que l’on s’enfile d’une traite. Car après Le Gang des Rêves et Les Enfants de Venise, voici Le Soleil des Rebelles, une plongée fantastique dans une Europe en devenir, au crépuscule du Moyen Age, où la quête initiatique d’un orphelin va bouleverser la vie d’un peuple entier. En soi, l’histoire est relativement classique : fils d’un père assassiné, frère d’une soeur assassinée, un jeune prince sait qu’il aura sa vengeance, dans cette vie ou dans l’autre (#payetaref). Sauvé par une gamine de la plèbe, le rejeton change d’identité, devient esclave du régicide… Et, porté par un violent désir de justice, pour sa famille et pour le peuple autour de lui, il apprend à survivre.

« Peu importe combien de fois un homme tombe. Ce qui compte, c’est qu’il se relève. Une fois de plus que le nombre de fois où il est tombé. »


Le potentiel romanesque de l’histoire est, déjà, absolument fascinant… Et, autant vous le dire tout de suite, le bouquin tient (toutes) ses promesses : Le Soleil des Rebelles, c’est V pour Vendetta façon Game of Thrones, c’est Braveheart en Italie, c’est l’équilibre parfait entre divertissement et intelligence. Un pur roman d’aventures qui nous porte et nous transporte, auquel s’ajoutent une écriture fluide, maîtrisée, alliant qualités littéraires, historiques et cinématographiques, une galerie de personnages furieusement attachants, et de belles valeurs portées l’épée à la main et le visage en sang. A lire ABSOLUMENT !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s