CHRONIQUE / DOMPTEUR D’ANGES DE CLAIRE FAVAN

Tu le sais peut-être déjà (j’en parlais il y a peu avec @isabelle.morotsir) mais je ne lis quasiment jamais les résumés de #livres. Tout comme je me préserve des bandes-annonces de cinéma, que je fuis les « dans le prochain épisode ». La plupart du temps, si j’ai envie de voir un film, c’est grâce à son réalisateur ou son casting. Pour un #livre, c’est le titre qui me plonge en apnée dans l’histoire. Je préfère ne pas en savoir trop, voire ne rien savoir du tout. J’aime être complètement submergée par l’#histoire – mieux, être emportée sans vraiment savoir où je vais.

DSC_0058

Si je te raconte ça maintenant, c’est parce que cette habitude-manie-façon-de-faire me joue parfois des tours, et ce fût le cas avec Dompteur d’anges, qui m’a emmené là où je ne m’attendais, mais alors, absolument pas. Parce que, pour le coup, en gros, je me suis complètement gourrée. Dompteur d’anges, je sais pas, pour moi, ça sonnait Constantine ou Dan Brown, genre #polar à la sauce ésotérique. Que nenni, zéro pointé ma petite dame. Pas de petits diablotins ou d’angelots 😇 tombés du ciel. Et vous savez quoi ? Eh bah j’ai adoré ça, me planter. Car Claire Favan m’a complètement abasourdie avec sa première partie. Plus je lisais, moins j’en revenais et plus j’adorai. Le genre où tu te dis, « oh bah non, quand même pas-ah bah si en fait ». Elle m’a fait chavirer, plus que si j’avais vraiment su de quoi le livre parlait. Une sensation juste fantastique, que j’espère tu as déjà ressenti.

Lu en trois fois par la force des choses, mais si j’avais pu, je crois que je l’aurai dévoré d’une traite… Encore une fois, tout le début – prison, dressage – m’a vraiment plu, sombre, machiavélique, même sacrément dur parfois. En revanche, une fois sur l’enquête, j’ai trouvé que le rythme s’essoufflait et le style se simplifiait un peu, quitte à presque tomber dans la facilité.

Bon, maintenant, j’ai passé une bonne #lecture (suis sans aucun doute un peu trop exigeante) et je le recommande quoi qu’il en soit, en le plaçant dans les polars divertissants-qui-font-(quand-même-super-bien)-le-job.

#bookstagram #lectureterminee#dompteurdanges #labetenoire #clairefavan#alire #instalivre #livrestagram

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s