CHRONIQUE / Fantazmë

Bon, je ne vais pas y aller par quatre chemins : Fantazmë, c’est tout simplement le meilleur polar que j’ai lu depuis (très) longtemps. C’est également mon premier Niko Tackian – je prends donc l’histoire du commandant Tomar Khan en cours de route, le bonhomme ayant déjà sévi dans un premier volet, Toxique… (ce qui, en soit, n’est pas gênant pour la compréhension du fil rouge.)

fantazme_nickotackianEh bien, en toute sincérité, je me suis pris une grosse claque, mais façon crochet du droit, tu vois, avec un petit retour du gauche en bas des côtes. Déjà, parce que Tackian est un sacré bon écrivain, la plume est fluide, le rythme hyper soutenu, très imagé, très cinématographique, l’histoire furieusement ancrée dans la réalité, et surtout, l’ambiance est à la fois ultra réaliste et lourde à souhait.

On est en plein dans le anti-héros badass bouffé par ses démons, ambiance Olivier Marchal époque MR73, ou Braquo Saison 1, pour les adeptes du genre. Borderline – voire carrément les deux pieds dans la mare de sang – et pourtant terriblement attachant. C’est poisseux, noir, violent, on se prend des rafales de mots façon kalash et les scènes s’enchaînent comme on coupe les doigts chez les mafieux. Avec en prime une réflexion habilement tournée sur notre société actuelle…

Certes, on enquête en terrain connu mais, en toute sincérité, je crois bien que Fantazmë est ce qui se fait de mieux, en ce moment, sur l’étal de votre librairie-boucherie. A en devenir accro !

Fantazmë de Niko Tackian
Editions Calmann-Lévy Noir

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s