CHRONIQUE / Histoires du soir pour filles rebelles

Un jour, on nous a dit « votre fille est à haut potentiel ». Tu sais ce que ça veut dire, toi, « à haut potentiel » ? C’est comme ça qu’on appelle un gamin intelligent, qui a les capacités d’aller loin dans la vie. Le revers de la médaille, c’est qu’il a une soif d’apprendre inépuisable, une énergie façon Wonder et un caractère cheguevarien en acier trempé à couper au couteau. Voilà où nous en sommes. Nous, à en voir de toutes les couleurs Pantone et arc-en-ciel, et elle avec des questions dans sa tête qui ne devraient pas encore y être.

Autant vous dire tout de suite que j’ai une tendresse particulière pour ce livre, Histoires du soir pour Filles Rebelles, publié par @les_arenes, et qui retrace le destin de 100 femmes extraordinaires. Qui ont fait fi des obligations sociétales de leur sexe, et qui ont su prouver au monde qu’elles en avaient dans le crâne et ailleurs pour s’imposer dans leur domaine. Des femmes de toutes les générations, des sportives, des intellos, des artistes, des politiques, des guerrières, des scientifiques, et même une rock star, un pharaon et une pirate. Des femmes d’hier et d’aujourd’hui, dont les actions résonneront encore demain, pour ouvrir les yeux d’une société dont les oeillères sont en train de voler en éclat.

Capture d_écran 2017-12-21 à 08.43.49

A ma fille rebelle, je lis des histoires de princesses, de chevaux et de licornes magiques, de brassage des cultures et d’ouverture au monde, pour je l’espère, nourrir et développer son fertile imaginaire. Avec ce livre, il y a de quoi la faire rêver avec du vrai. Rien que l’idée me séduit complètement.

Ensuite, graphiquement, ce bouquin est une merveille. Les illustrations sont colorées mais pas girly, originales mais pas enfantines, et les destins sont racontés comme des contes de fées – enfin, plutôt, des contes de faits. Avec le traditionnel « il était une fois » qui débute chaque page, et qui prouve bien aux lectrices en legging court que l’on peut vivre une vie de rêve, aussi, parfois.

Hier, grâce à @maud_monstre, j’ai découvert @landrogynette, et son tattoo « Sois belle et tais-toi », où « belle et tais » est barré.

Sois toi.

Voilà qui résume bien ce que je tente d’inculquer au quotidien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s