CHRONIQUE / La Couleur des Emotions

Un classique de la littérature jeunesse en ce dimanche matin, La Couleur des Emotions, que j’ai vu sublimé récemment chez @lapetitevoixquichuchote ou @chouette_maman_bouquine… Le connaissez-vous ? J’avais moi aussi envie d’en dire quelques mots depuis longtemps, car à la maison, nous sommes en admiration totale devant ce très beau livre animé, sur le fond comme sur la forme.

Parce que tous les parents vous le diront, pas facile pour nos loulous de gérer ces sentiments qui les submergent façon tsunami, quand un simple « non, tu n’auras pas de Tagada, on va bientôt manger » correspond plus ou moins à l’extinction de toute forme de vie sur Terre et au-delà. En plus, pour ceux qui ont suivi, ma tornade à moi a une forte propension à l’hypersensibilité (#nonsansblague), donc je vous laisse imaginer le joyeux tableau façon mix Rembrandt-Picasso-Klint.

La Couleur des emotions

La Couleur des Emotions, c’est l’histoire d’un monstre tout barbouillé qui n’arrive pas à mettre des mots sur ce qu’il ressent, et qu’une petite fille va aider en triant le joyeux bazar qui colore sa tête. Une couleur pour chaque émotion fondamentale, joie, tristesse, colère, peur, sérénité, amour. S’il existe en version « normale », difficile de ne pas tomber sous le charme de l’édition pop-up : les illustrations sont absolument magnifiques, tresses de tissus bleues et blanches qui s’échappent des nuages pour symboliser les larmes, monstre tranquillou-bilou sur son hamac, angoissante forêt toute noire qui prend toute la place et tout l’espace.

Une manière extrêmement visuelle de figurer l’abstrait, à la fois ludique et pédagogique, qui permet également d’ouvrir la discussion… Et de désamorcer les crises aussi parfois – leur rappeler ce monstre rouge jusqu’au bout des poils au cours d’une grosse colère permet, de temps en temps, de faire redescendre le curseur (bon, ça ne marche pas à tous les coups, faut pas non plus pousser bébé dans les orties.) Mais quand même, il s’agit bien là d’une formidable base pour la vie de tous les jours, à lire, à mimer, à imiter, qui a rapidement sû se rendre indispensable par ici.

> La Couleur des Emotions, paru chez Editions Quatre Fleuves.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s