CHRONIQUE / Tu t’appelais Maria Schneider

tutappelaismariaschneiderVanessa Schneider est journaliste à Libé and co. La Maria du titre, c’était sa cousine, sa « presque soeur » recueillie par ses parents quand elle fut trop encombrante pour sa chère maman. Nous sommes en 1972.

Brune, moue boudeuse, regard d’une gamine qui en a déjà bavé, désirable des doigts de pieds jusqu’au bout des cheveux. Premier rôle d’un film face à deux monstres – du cinéma (?). Une scène non prévue, et puis le viol, l’odeur de souffre, le scandale, le mal, la honte, le rejet. Un film érigé au rang d’oeuvre ultime, une vie brisée par un rôle qui la hantera toute sa vie. Sa souffrance balayée d’un revers de la main, objet de désir, de répulsion,  épaules trop frêles pour amortir la violence du choc, #soisbelleetfermela.

Alors aujourd’hui, sept ans après la disparition de sa cousine, @schneidervan a pris la plume pour la raconter. Ou plutôt les raconter – elle.s, la famille, le regard des autres, la presse, le monde extérieur, Brando, Bardot, et puis la drogue et l’enfer, la vie qui s’arrête mais l’envie qui reste, les apparences, les illusions et le temps qui passe sans panser les plaies aussi.

Tu t’appelais Maria Schneider, c’est tout à la fois un essai, un #roman, un document, c’est le portrait d’une génération, d’une famille, d’une époque brûlante de liberté, où tout semblait permis. Pas une biographie au sens strict, plutôt le regard d’une femme sur une autre, star aux ailes brûlées qui allait et venait dans sa vie, récit brut parfois, amer aussi, mêlant tendresse d’un temps, culpabilité d’une vie, rancoeur face à un système dont les codes sont en train de changer seulement aujourd’hui. Pour réhabiliter une femme, une vie, un nom.

mariaschneider

Lu dans le cadre du #grandprixdeslectriceselle… Pour moi, c’est l’un de ces #livres dont on ne sait pas vraiment si on les a appréciés, mais que l’on est bien content d’avoir lus. Vous voyiez ce que je veux dire ?
Du coup… Bah… Merci @ellefr ☺️ !

Tu t’appelais Maria Schneider, de Vanessa Schneider
Editions Grasset.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s