CHRONIQUE / Une prière à la mer

TOUT VA BIEN PETIT TOUT VA BIEN. La photo a fait le tour du monde. « Le petit garçon sur la plage, avec le t-shirt rouge. » Avait serré un peu plus le coeur des uns sans pour autant améliorer le sort des autres. Khaled Hosseini, l’auteur des Cerfs-volants de Kaboul, en a tiré un magnifique roman graphique, où les couleurs à l’aquarelle ont la même force que les mots, chargés d’espoir, de douleur, de souffrance.

UneprièreàlamerUne lettre du père à son fils, pour lui rappeler la vie d’avant, lui inventer la vie d’après. Le rêve d’un autre monde, d’une autre vie que les bombes et la mort et les cris. Et la réalité sordide qui se cache derrière les mots. S’il se lit en quelques minutes, il reste ancré bien plus longtemps dans le coeur et l’esprit et les tripes aussi. Un jour, je le lirai à mes enfants. Mais pas tout de suite. Pas tout de suite.

Khaled Hosseini reverse tous les bénéfices de la vente de son livre au Haut-Commissariat des Nations Unies pour venir en aide aux réfugiés, et les @editionsalbinmichel 1€ sur chaque vente d’exemplaire.

Double beau geste, double bonne action, pour un album qu’il faudrait lire dans tous les collèges et les lycées. Amis professeurs…

Une prière à la mer, de Khaled Hosseini.
Editions Albin Michel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s