Hôtels littéraires : un séjour à la lettre

Cela ne vous a sans doute pas échappé, les hôtels littéraires sont à la mode (que Dieu et Charles Baudelaire la bénissent… (et pourtant ces deux-là doivent savoir à quel point la mode, habituellement, ce n’est pas mon truc.)) Lors de virées dans la capitale, j’ai eu la chance de séjourner dans deux d’entre eux, l’un dédié à Marcel Proust, l’autre à Arthur Rimbaud. Vous avez dit classe internationale ? Carrément. 


Le Swann, Hôtel Littéraire 4*, Paris 8e.

Comme son nom l’indique, Le Swann est entièrement dédié à l’univers de Marcel Proust. Ici, le bonheur est dans le détail, l’atmosphère est raffinée, l’accueil très chaleureux – une fois la porte passée, le monde extérieur n’existe plus.

Le Swann, Paris 8e

Des livres, toutes langues, époques et éditions confondues. Mais aussi des tableaux, des sculptures, des lettres manuscrites, des oeuvres d’art, des vêtements haute couture… Et ce joli plan du Paris de l’époque, devant lequel, si l’on tend l’oreille, on est bercé par la douce voix d’André Dussollier parti chercher le temps perdu.

Ah, et puis il y a aussi ce grand tableau, quasi monochrome au premier coup d’oeil, sur lequel est justement reproduit la totalité du texte d’A la recherche du temps perdu – plus de 3000 mots, à savourer à la loupe ! Sur place, je vous conseille également de profiter du bar lounge, avec délicieux cocktails proustiens – le Swann (Champagne, Cointreau, liqueur de Chambord Royal et jus de Cranberry) est un pur délice. Dans les étages, les chambres, lumineuses, luxueuses, sont autant de cocon de douceur… Mention spéciale à la lampe en papier de Chine, façon livre déplié que j’ai longtemps admiré.

Le Swann, Paris 8e, Chambre Mathilde (#lesvraissavent)

En bref, un séjour magique, hors du temps, dans un hôtel réellement splendide, parfaitement appréciable que l’on soit admirateur ou non de l’univers proustien.


Arthur Rimbaud, Hôtel Littéraire 4*, Paris 10e.

Situé non loin de la Gare de l’Est où le jeune Arthur débarqua un jour de sa province (comme moi, d’ailleurs (#OMG j’ai un point commun avec Arthur Rimbaud)), cet Hôtel Littéraire est le petit dernier de la famille, inauguré au printemps dernier.

Ma chambre à l’hotel littéraire Arthur Rimbaud

Si le hall d’accueil et la salle de réception sont largement plus petites que ceux de son grand frère, cela n’empêche pas au charme d’opérer… Notamment dans les étages, où les chambres sont désignées non par un chiffre, mais par un poème de l’auteur – et j’ai eu la chance incroyable de dormir dans Le Bateau Ivre, #myfavorite.

Et là, c’est indéniablement le mur de verre en tête de lit qui m’a particulièrement ébahie, avec ses plumes blanches qui semblent flotter dans les airs, appel à la douceur et à la volupté. So romantic ! L’hôtel est néanmoins moins empli de trésors que celui dédié à Proust – il est encore tout jeune, laissons-lui du temps pour en dénicher d’autres beautés à exposer. 

Enfin, pour la petite anecdote, c’est aussi dans cet hôtel que j’ai eu droit à mon premier « bonjour, je suis auteur, je vous suis sur Instagram » (avec ma tête du dimanche matin post-soirée, #reallife #cestcadeau), autant vous dire tout de suite que je ne suis pas près de l’oublier !


> En savoir plus sur la société des Hotels Littéraires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s