CHRONIQUE / LA VALLÉE DES POUPÉES DE JACQUELINE SUSANN

Si j’ai visité La Vallée des Poupées cet été, c’est grâce à Barbie. Oui, oui, #Barbie, la vraie, celle dont le tour de taille doit faire celui du poignet d’une fille normale. Et puis aussi un peu beaucoup grâce au (très attentionné) CM de @editions1018, avec qui j’avais plaisanté au sujet d’une « enveloppe surprise » – expression qui rappelait en moi des souvenirs de fête foraine. Et qui, dans le colis qui m’attendait oh, tout au plus trois semaines plus tard dans ma boite à lettres (encore merci la Poste et le fameux Michel (cf post précédent)), y avait glissé ce roman au titre-clin d’oeil.

Capture d_écran 2017-11-10 à 16.59.05

Tout cela pour dire que je suis arrivée en Terre Inconnue dans cette Vallée, débarquant fraîche, naïve et innocente que je suis. (Le premier que j’entends s’esclaffer sera sérieusement réprimandé.) Donc, je disais, fraîche, naïve et innocente – et complètement à la ramasse puisque ce bouquin date tout de même de 1966. Et qu’il y a même eu une adaptation ciné l’année suivante. (Moi qui me trouve plutôt en calée en cinéma, je peux doublement aller me rhabiller.) A l’époque, ce roman fût jugé « hautement #subversif » et provoqua un tollé auprès de la ménagère, outrée que l’on y parle de #drogue et de liberté sexuelle. Surtout que La Vallée des Poupées est justement signé par une #femme ! Pensez donc, ma petite dame. Parler ainsi de Broadway et d’Hollywood ! De ces miss-produits qui se gavent de pilules aux couleurs de l’arc-en-ciel pour tenir le rythme et debout dans un showbiz façon moissonneuse-broyeuse de rêves, de valeurs et d’identité.

Il faut également replacer le contexte – Guerre Froide et du Vietnam, flower power et mort de Marilyn… Alors, si l’écriture est un poil vieillissante, le sujet, lui, est furieusement d’actualité. Un livre au charme un peu suranné mais tout à fait certain, où l’on passe de la guimauve d’un conte de fées au trash d’une cure de désintox. Où comment montrer les dessous pas très chic de Mulholland Drive, il y a déjà plus de 50 ans. 📖 A lire assurément.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s