Mood / LOOSING MY RELIGION.

Hier, quand je suis allée à la rencontre de la très gentille @instamel54 (grâce à qui ma petite tempête est rhabillée pour l’hiver), j’ai croisé une jeune demoiselle, debout derrière une barrière, juste à l’entrée de l’autoroute. A l’aller, je l’ai vu de dos, frêle silhouette, jean délavé, manteau rouge et noir. Quand je suis passée au retour, elle était toujours là. Toute pâle, les cheveux tirant sur le rouge foncé, une mèche coincée derrière l’oreille, le regard perdu dans le vide. C’était écrit LIEGE sur son carton. Elle m’a semblé affreusement jeune. Si je te parle de ça aujourd’hui, c’est parce qu’en voyant cette nénette au bord de la route avec son sac à ses pieds et sa petite pancarte, cette gamine que je ne connaissais pas, que je ne connaitrai jamais, la première chose qui m’est passée par la tête, c’est qu’elle était bien courageuse / inconsciente de faire ce qu’elle faisait.

De l’auto-stop. 

Elle faisait juste de l’auto-stop.

Alors est venue la colère. La rage. D’être dans un pays civilisé, le pays des droits de l’homme, mais où je serais bien incapable d’autoriser ma fille à faire de l’auto-stop même quand elle aura 24 ans. Un monde où je ne vais plus courir depuis quelques semaines en mettant ça sur le compte du froid, de l’hiver, de la fatigue, de la flemme. Peut-être pour camoufler qu’en dessous de tout cela, se cache autre chose.

Capture d_écran 2017-11-07 à 18.00.30

Un monde où une gamine disparait le jour où des gens s’unissent, où une femme d’à peine 30 ans ne reviendra jamais de son jogging matinal. S’offusquer, pleurer, crier, manifester, hurler, se venger.

#prayfor.

Et puis rentrer, découvrir que deux de ses acteurs favoris jouaient un jeu même dans la vie. Kevin Spacey – très mauvais souvenir d’interview, l’une des pires, sans doute. Dustin Hoffman… L’un des meilleures. Mais voilà. C’est le monde dans lequel on vit.

#metoo.

Ici, en France, ailleurs, l’amorce du début d’une tentative de grand ménage pourrait bien être pour bientôt. Pour eux, pour elles, pour ceux et celles qui arrivent. Car il en faut du courage pour grandir dans un monde pareil.

Dors. Tout va bien. @orelsan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s