CHRONIQUE / Ô vous, soeurs humaines de Mélanie Chappuis

Ô toi, qui lis cette chronique. Toi qui es femme, fille, mère, grand-mère, amie, ennemie. Ou fiancé, mari, fils, pote, mec – ou que sais-je encore. (Je n’ai pas réussi à me résoudre à demander à Google comment disent les jeunes de maintenant, alors j’ai utilisé des expressions de jeunes-vieux. (Ou de vieux-jeunes, je ne sais plus. Bref.)) Sache que ce #livre 📖 est un magnifique hommage à la féminité dans toute sa splendeur, son élégance – et sa complexité. Un bien bel objet empli de vérités, parfois assassines, parfois cinglantes, parfois pleines d’espoir.

Car en grande observatrice du monde – l’auteure est également journaliste, Mélanie Chappuis dresse le portrait de femmes d’ici et d’ailleurs, de maintenant et d’avant. De très courtes nouvelles, façon instantanés, clic-clac-émotion-on-passe-à-autre-chose, où se confrontent les points de vue, les époques, les ressentis. Pas le temps de (trop) s’attendrir. Pas le temps non plus d’être (trop) mal à l’aise.

Capture d_écran 2017-11-07 à 21.15.47

Classées en catégories (rivalités, solidarités, dualités, complicités, fidélités, vanités), ces tranches de vie bouleversent, dans tous les sens du terme. Elles bouleversent car elles sont réelles. Les histoires sont imaginées, mais racontent le vécu – les situations sont familières, les comportements aussi. Alors parfois, on se prend en pleine face la vérité toute nue… Et l’on passe des yeux qui brillent face à la beauté de l’amitié, aux poils qui se dressent face au poison de l’adversité. La joie se mêle à l’effroi.

Mais l’auteure ne s’attarde pas, enchaîne les phrases courtes comme mon fils les Tagada, ne prend pas de gants ou alors des gants de boxe pour écrire l’intime, pour se glisser dans la tête de votre voisine, de votre copine, et décrire à coup de phrases percutantes les dessous pas toujours très glorieux de la pensée féminine. Mais la beauté est là, à chaque page, à chaque ligne, quoi qu’il en soit, malgré tout.

Ô Vous, Soeurs humaines, s’adressent à toutes les femmes, à tous les hommes. Pour peu qu’ils aient l’esprit ouvert et le coeur accroché.

#bookstagram#ovoussoeurshumaines#melaniechappuis #alire#rentreelitteraire#booklover#bookcover#instabook#bookstagramfeatures

2 réflexions au sujet de « CHRONIQUE / Ô vous, soeurs humaines de Mélanie Chappuis »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s