CHRONIQUE / La vie qui m’attendait

L’année dernière, j’avais ouvert la porte de La Chambre des Merveilles, poussée par les mots des gens de chez @calmann.levy, parmi lesquels « coup » et « coeur » prenaient beaucoup de place. Avant la salve des couvertures colorées sur la plage, avant la traduction du bouquin en 23 langues, avant l’annonce de l’adaptation ciné. J’y suis allée en touriste, en…