CHRONIQUE / Réparer les vivants

Je ne sais plus si je vous l’ai déjà dit, mais parfois, j’aime bien #lire à contre-courant. Découvrir ce qui est déjà pour beaucoup un incontournable, un indispensable, un #quoitulaspasencorelu. J’attends que la vague passe. Parfois, je les garde dans ma bibliothèque, longtemps. Je les couve d’un regard, les cajole, touche leur couverture, doucement, puis…